Le Grand Tétras

Grand Tétras (Tetrao urogallus)
 » mou  » ou  » fou « …

Grand Tétras (Tetrao urogallus)

C’est un oiseau emblématique de nos contrées. Le Grand Tétras est un sujet assez délicat car cet oiseau actuellement se raréfie considérablement dans l’ensemble de  nos régions, et cela depuis plusieurs décennies. Les causes principales de ce déclin sont la perte de son habitat ; de plus, il est très sensible au dérangement humain.Cet oiseau est normalement très farouche mais j’ai pu parfois profité de l’opportunité d’un coq que l’on appelle  » mou  » ou  » fou  » , c’est-à-dire qui a subi un dérèglement comportemental et devient relativement facile à voir car n’ayant plus du tout peur des êtres humains.

Plusieurs hypothèses essaient d’expliquer ce comportement : certains disent qu’il est dû à un manque de socialisation en raison d’une population trop faible ; d’autres scientifiques disent plutôt qu’un dérangement excessif lors de la première année de vie en est la cause. Généralement les observations de coqs « mous » sont faites sur des jeunes mâles dans leur première année. Ceux-ci manifestent une grande confiance vis-à-vis des êtres humains. C’est pour cela que  nous  pouvons parfois les observer aux abords des habitations et même des pistes de ski !

Le Grand Tétras mange exclusivement des aiguilles de sapin blanc ou d’épicéa durant l’hiver quand la neige recouvre le sol. Il peut rester plusieurs jours sur un même arbre et les crottes déposées au pied de l’arbre peuvent trahir sa présence.

Pour voir la galerie en grand, cliquez sur la première image.

 

 

 

Les commentaires sont fermés